Cas de figure

Suite à la catastrophe du résultat obtenu lors du dernier concours Eurovision , certaines voix se sont faites entendre quant au possible avenir de notre pays dans la compétition. Parmi les suggestions les plus curieuses, nous retiendrons celle de la chanteuse Régine, au micro de RTL il y a une semaine : “Bien sûr [que je suis intéressée par le concours] ! Et je le gagnerais. Je prendrais le meilleur auteur, je n’ai que des chansons formidables”

Alors que notre pays au cours de ses 5 victoires au concours et de son dernier classement honorable (Patricia Kaas) ne semble réussir que grâce à des prestations relativement sobres – et cette année servira aussi de leçon – …Bon pour aller droit au but, on va dire clairement que cette proposition de Régine peut paraître grotesque à plus d’un au premier abord, c’est d’ailleurs pour ça que la presse qui s’améliore en terme d’analyses et de recherche d’information l’a autant reporté (Le Point, Le Figaro, Le Soir, entre autres).

Cependant, à travers cet article, je vais m’efforcer d’expliquer comment – puisque me destinant à la production audiovisuelle – cette proposition pourrait aboutir à des résultats intéressants.

De par sa carrière et l’image que la chanteuse nous représente, Régine n’est pas qu’une simple personne, c’est un personnage. Et s’il y a bien quelque chose qui caractérise le concours de chanson européen au delà des chansons originales (qui cartonnent dans les classements itunes de l’Europe entière pour celles de cette année – non non, je ne mens pas), ce sont les personnages, parce que comme l’indique son nom, il y a du visuel dans la vision de l’Eurovision.

Aussi exubérant que les personnages qui ont foulé la grande scène du concours peuvent l’être, la victoire n’est pas un fait accompli pour ce genre de candidats non plus…

Islande 2006, même pas qualifiée pour la finale.

Belgique 1973, 17e/17  (heureusement qu’ils étaient là pour nous épargner une dernière place… oui, à l’époque déjà on ne faisait pas des scores fameux…)

Portugal 2011, même pas qualifiés pour la finale (avant derniers de leur demi-finale).

D’autres, parviennent tout de même à effectuer une combinaison parfaite…

Ukraine 2007, 2

Finland 2006, 1er

Autriche 2014, 1er 

D’ailleurs pour se concentrer sur le dernier lauréat, il faut savoir que Conchita Wurst s’était présentée à la sélection nationale de son pays il y a deux ans mais qu’elle avait échoué certainement parce que la chanson faisait trop référence à son apparence de manière évidente….

Et elle avait donc perdu contre ça.

« Rise Like A Phoenix » est beaucoup plus subtile autant dans le style que dans les paroles, expliquant certainement le plus grand impact de cette candidature.

Donc voilà un premier point important pour Régine, la combinaison.

Il faut une vraie formule et d’un point de vue de la production, cette formule est plus à même de prendre de la dimension, s’étoffer, ici, dans un cas de figure particulier pour Régine. En effet, sa proposition aurait beaucoup plus de portée si elle était faite dans le cadre de l’organisation d’un concours national pour la version internationale.

Son seul envoi direct ne pourrait marcher parce qu’elle – il faut bien le reconnaître – pâti d’une image qui n’est pas des plus glorieuses (autrement on ne l’aurait pas vue dans une ferme de chaîne privée, ou continuent à apparaitre beaucoup d’animaux d’ailleurs…, il y a quelques années). Cette image pourrait être brisée ou bien recalée si elle s’imposait dans ce concours national.

Encore faudrait-il que ce concours national suscite un intérêt qui fait que les téléspectateurs lui accorderaient du crédit. Il faut des noms et de la qualité autant musicale de la part des candidats que de la qualité technique de la part des équipes de production et de réalisation dans ce genre d’entreprise, loin du pipi de chat de cette année et de la dernière sélection nationale en 2007. Il serait très important qu’on ait la couleur dès la présentation de la « combinaison » des candidatures dans ce concours national. La légitimité d’une équipe, d’un nom, artistes, choisis au travers de cette compétition serait ainsi d’autant plus grande que lorsque que l’on impose un « choix interne » ou un faux choix (cette année), d’une vraie pauvreté, et ce, sur de (très) nombreux aspects.

Régine représente un type populaire de candidat à un concours national ; il y en a tous les ans dans les pays nordiques. Le genre de candidats que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître, mais que le reste de la famille connait très bien, qui a eu sa carrière et qui interprète des chansons d’un ton plus ou moins sérieux, créant en engouement qui élargit le public et donne donc lieu à des retombées intéressantes.

On peut par exemple penser à la Russie en 2012, même si contrairement à la rousse elles n’étaient pas particulièrement connues et n’avaient pas eu de carrières marquantes, ce groupe de personnages a construit au travers de sa sélection nationale deux mois avant le concours et le long de son parcours jusqu’au grand soir, une histoire. Et ça tombe bien parce que c’est exactement ce qu’il faut quand on se présente en tant que personnage. Les gens seront plus à même de comprendre et de voter pour ces personnages là.

Russie 2012 

D’autres parts, les fans du concours de tous pays ne manquent jamais de contribuer à faire tourner le mot dans ce genre de cas, et la popularité se construit ainsi pour faire belle figure les jours précédents la grande réunion.

De cette façon, Régine bénéficierait d’un engouement suite à une victoire nationale qui serait contagieux à presque tout le continent. (Si la combinaison proposée dès le début a de la gueule, encore une fois par l’artiste lui-même, et la technique mise en place par le diffuseur). Il faut que le côté vision frappe d’emblée; il faut qu’il marque au point que les vues des vidéos du concours national du diffuseur demeure pendant des mois plus importantes que le clip lui-même, comme c’est le cas pour les diffuseurs sérieux qui tendent à mettre en avant leur candidats – respectant ainsi leurs téléspectateurs et leur contribution financière.

La Suède au concours national…

La Suède au concours international…

Tout ces détails ne sont en aucuns cas à négliger, d’autant plus que si un ou une candidate surprise venait à remporter le combat de David contre Goliath (en terme de renommée, j’entends), l’attention se décuplera de façon beaucoup plus forte donnant lieu à un écho probablement bien plus intéressant jusque dans l’Arena du concours international qui finirait par enfin voir flotter haut nous couleurs.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s