L’émission pour eux

On a parlé que de ça, parce que les médias ont cette façon d’attirer l’attention sur un sujet qui est  à mille lieux de ce que les téléspectateurs doivent vraiment garder en tête pour pouvoir pour effectuer de bons choix pour une vie agréable en société ; L’Emission pour tous.

Manifestement basé sur un évènement qui aura marqué notre pays l’année dernière ; je dois avouer que maintenant que la machine est lancée et que l’on peut donc se permettre d’émettre des opinions sur le programme, s’il y a bien quelque chose en commun avec l’évènement sociétal et politique qui s’est passé en 2013, c’est qu’elle ne semble pas faire l’unanimité. Ce qui n’est pas une mauvaise chose. D’autant plus que les raisons qui peuvent nous le faire comprendre, ne manquent pas…

Je dois avouer que je suis depuis assez longtemps maintenant intéressé et admiratif de la carrière qu’a mène et que mène encore Laurent Ruquier. Et s’il y a bien une chose que j’ai apprise en l’écoutant ou en le regardant au fil des années, c’est une subtilité et une profondeur parfaitement mariés à un côté populaire que l’on retrouve que rarement dans le paysage audiovisuel français. Le problème avec l’Emission pour tous,  c’est qu’il ne reste que le côté populaire. Tout le reste est évacué, de façon même que le côté populaire qui y est reste n’est même plus efficace à lui tout seul, dans ce nouveau programme, à mes yeux.

Après avoir donc regardé le 1er numéro de l’Emission pour tous hier soir sur pluzz.fr, je suis tombé sur un article relativement sévère, mais qu’il m’a dérangé de finalement trouver assez vrai sur l’impression que m’a donné ce nouveau programme, qui n’a vraiment rien de nouveau.

http://television.telerama.fr/television/l-emission-pour-tous-laurent-ruquier,107591.php

Si seulement on pouvait s’en tenir au manque de nouveauté…

Ce qui m’a paru profondément dérangeant pour entrer dans les détails de mon propos, c’est que cette émission ne m’a à aucune seconde paru mériter son titre de par ses procédés. Le public qui est invité à donner son avis sur des questions d’actualité est beaucoup plus considéré en tant que masse dans ce programme où toutes les individualités (qui sont sensées faire le « tous ») semblent être complètement effacées, quand elles ne sont pas mises en exergue pour que Titoff ou Christine Bravo balance une méchanceté qui ne fera rire que « les pensionnaires ».  Encore une fois, j’ai l’habitude de suivre la bande à Ruquier, mais si il y a quelque chose qu’ils prouvent fortement dans cette nouvelle émission, c’est que la télévision semble bel est bien être principalement faite de personnes qui ont toutes les caractéristiques opposées d’un bon vin.

On se fout ouvertement de la gueule de personnes qu’on invitées à répondre que par oui ou par non à des questions – parce qu’il est bien connu que les goûts et les couleurs se réduisent qu’au noir et au blanc – dans une ambiance qui au final paraît plus forcée à être drôle et conviviale, plus qu’elle ne l’est réellement.

Comme si avec les années qui sont passées, Ruquier et sa bande se sentaient plus le besoin d’aller maintenant à l’essentiel, on tombe sur une émission pas moins abrutissante que l’access de D8 avec une bande de personnes qui donnent leur avis sur tout et n’importe quoi en vivant agréablement en groupe le plaisir de re-passer à la télé tous les soirs avant le dîner.  Un plaisir qui n’est plus partagé.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s