Aller en Suède

Il y a quelques semaines, je suis allé en Suède, réalisant un rêve que j’avais depuis des années. Cet article constitue la première partie (en version française) de l’histoire d’un des plus beaux voyages que j’ai fait dans ma vie.

Ce serait un mensonge de dire que j’ai toujours été fasciné par ce pays et sa culture parce que mon lieu de naissance et le cadre socioculturel dans lequel j’ai grandi ne constituait aucunement un terrain favorisant le développement d’un tel attrait. Mais il se trouve que ma propre curiosité (qui ne connait que très peu de limites) et mon développent personnel m’on entraînés à ouvrir mon esprit de la sorte. Avec une réponse que peu satisfaisante, vous me direz peut-être que la question se pose toujours,  Comment est-ce donc possible pour un enfant né en méditerranée, qui vit par le soleil de la Provence et qui a été élève par des parents venant des DOM-TOM a pu en venir à être passionné par un pays du nord de l’Europe dont les caractéristiques s’opposent diamétralement à celle de ses origines ?

Ca doit certainement être les différentes expériences que l’on vit, toutes ces petites choses, aussi minuscules soient-elles parfois, qui vous sont tombées dessus à des moments spécifiques, qui créent et renforcent le sentiment sans même qu’on le remarque.

Je pense que ça s’est principalement démarré avec la musique, puisque c’est la langue que tout le monde comprends, qui a commencé à attirer mon attention sur le pays. De plus, quand on pense que la Suède est le 3e pays qui exporte le plus sa musique dans le monde, seules les personnes vivants coupées du monde ne pourraient pas donner au moins un nom de groupe ou d’artiste du pays. Bon c’est vrai qu’il n’y avait pas non plus Avicii à l’époque, vu qu’il n’était qu’un petit con qui joue au playmobil, puisqu’il a mon âge… Mon intérêt précoce dans l’Eurovision, m’a également mené à m’intéresser à ce qu’ils appellent le « schlager », de la pop musique.

Au delà de la musique et en restant sur les basiques, ce serait un crime de ne pas mentionner IKEA, dont la simplicité déconcertante mais aussi la beauté et l’efficacité de leur design représentent vraiment un des plus grands modèles de succès économique au monde. (J’allais dire dans les pays occidentaux mais je viens de me rendre compte que le 2e plus grand magasin se trouve en Chine, comme quoi il ne font pas que nous envahir eux…)

Ces 2 choses m’avaient donc marquées d’une très belle image du pays. Et aussi ridiculement bas un nombre d’éléments vous pouvez penser que ca représente pour avoir envie de visiter un pays ; combien de pays sont visités chaque année juste parce qu’on les a trouvés beaux à la télé ?

Si je devais finalement donner un peu plus pour expliquer l’idée d’envisager un voyage, je dirais succinctement :

– c’est une monarchie

-ils n’ont pas l’Euro

-la nourriture

-L’IHD très élevé

-Le prix Nobel

C’est donc cet amoncèlement de raisons qui m’ont poussées à apprendre la langue il y a plus de 4 ans maintenant et me rendre sur place (pour y dépenser tout mon argent) était le dernier pas à naturellement franchir, pour y passer un bon moment mais quand même pas y vivre, je suis bien assez heureux dans mon sud natal.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s